Aller au contenu

Sommet social : lancement de la Stratégie « Go4Brussels 2030 »

Ce jeudi 16 janvier, interlocuteurs sociaux et membres du Gouvernement bruxellois se sont réunis à l’occasion d’un Sommet social inaugurant le lancement de la Stratégie « Go4Brussels 2030 ». Le Gouvernement souhaite ainsi relancer la dynamique mise en place avec la Stratégie 2025, rebaptisée GO4Brussels, à l’horizon 2030. Ses priorités : développer une stratégie de transition de l’économie bruxelloise et répondre aux besoins de qualification des chercheurs d’emploi bruxellois.

Transition économique et qualifications comme axes structurants de la Stratégie 2030

La Stratégie 2030 pose, d’une part, les bases d’une transition de l’économie bruxelloise permettant de répondre aux défis sociaux et environnementaux ainsi qu’à la digitalisation de l’économie. Pour y arriver, des modèles plus vertueux tels que l’économie circulaire ou l’entrepreneuriat social et démocratique bénéficieront progressivement d’un soutien renforcé de la part des pouvoir publics.

D’autre part, afin de lutter contre un taux de chômage qui, malgré une baisse de plus de 20% ces 5 dernières années, reste trop élevé aux yeux du Gouvernement et des interlocuteurs sociaux bruxellois, la Stratégie 2030 prévoit de mettre en place une Stratégie « Qualification – Emploi » qui succédera au Plan Formation 2020, en étroite collaboration avec les interlocuteurs sociaux. Celle-ci permettra d’améliorer le niveau de qualification des chercheurs d’emploi et de réorienter l’offre de formation pour qu’elle réponde au mieux aux besoins des entreprises. Pour ce faire, le Gouvernement compte également sur la collaboration de la Communauté flamande et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

 

La concertation sociale : socle de la Stratégie 2030

Le Gouvernement bruxellois, les Collèges communautaires et les interlocuteurs sociaux bruxellois souhaitent continuer à travailler autour d’un dénominateur commun : la concertation sociale.

À cet égard, une méthode de concertation originale et unique en Belgique a été éprouvée lors de la législature précédente : les priorités partagées. Forte de nombreuses concrétisations, cette méthodologie sera pérennisée par son ancrage légal dans l’ordonnance organique du Conseil économique et social. Pour rappel, la méthode des priorités partagées permet aux interlocuteurs sociaux d’être associés très en amont du processus d’élaboration des politiques, ainsi qu’aux différentes étapes que sont la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation.

Les priorités partagées de la Stratégie 2030 sont la transition économique, le Small Business Act, la réforme fiscale, certaines politiques en matière de mobilité, la Garantie pour la jeunesse, les politiques garantissant des emplois stables et durables, l’élaboration d’une Stratégie « Qualification – Emploi » ainsi que les politiques en matière de lutte contre les inégalités sociales et pour l’accès à la santé.

 « Les interlocuteurs sociaux bruxellois soulignent l’évolution positive du dialogue économique et social au sein de la Région de Bruxelles-Capitale. À travers les priorités partagées, les interlocuteurs sociaux prennent part à nombre d’objectifs et de chantiers promus par le Gouvernement dans la Stratégie 2030. » explique Jan De Brabanter, Président du Conseil économique et social de la Région de Bruxelles-Capitale.

Nous vous invitons à lire le discours de Jan De Brabanter, Président du Conseil économique et social de la Région de Bruxelles-Capitale, rédigé à l'occasion de ce Sommet social et à découvrir la Stratégie 2030.